Batterie

salle-de-batterie-avec-logo-la-baguetterie-2

La batterie compte parmi les instruments les plus populaires au monde. Elle est un assemblage de plusieurs instruments que vous allez devoir jouer tout seul ! Cela implique des capacités d’indépendance et de coordination.
Les techniques de base peuvent s’acquérir en une après-midi. Vous pourrez ainsi vous faire plaisir rapidement en accompagnant vos morceaux préférés. Mais pour vraiment maîtriser cette « science » du rythme, il vous faudra pratiquer pendant des mois, des années… Avec du temps et de l’entrainement, vous pouvez apprendre les rythmes fondamentaux, pour ensuite apprendre des rythmes et des enchaînements plus complexes et jouer ensuite comme Manu Katché, John Bonham, Dave Grohl, Phil Collins, Steve Gadd, Ringo Starr, Dave Weckl… !!!

Inscription toute l’année !

Cours d’essai sans engagement.

Appelez nous au 01 43 25 01 08 ou contactez nous via le formulaire de contact,
nous vous donnerons, dans les plus brefs délais, un rendez vous pour votre premier cours.

Nous proposons à tous nos élèves de participer aux ateliers afin de mieux apprécier leurs progrés grâce au partage avec d’autres élèves / musiciens d’autres disciplines (guitare, clavier, chant, etc…).

Pour les ateliers, une reduction de 20% est proposée à tous les élèves inscrits à un cours instrumental individuel.

Le professeur : Thomas Di.Caro

Thomas Di CaroThomas Di.Caro a commencé la batterie dès l’âge de trois ans sous la baguette de son père, depuis il ne s’est jamais arrêté !

Il a suivi des cours chez Emmanuel Boursault entre 9 ans et 13 ans d’où il sort diplômé, puis quelques années plus tard après avoir fait ses premières expériences en groupe il part étudier un an à la M.A.I de Nancy en 2001. De retour en région parisienne il donne des cours dans des structures telles que les MJC. Il multiplie les projets musicaux allant jusqu’à avoir plus de 10 groupes en même temps du Jazz au Hard rock en passant par la World et l’Electro. Parallèlement à tout ça il s’intéresse à l’enregistrement et se forme à la MAO notamment pour la prise de son, l’édition et le mixage. Commence en tout logique un travail de batteur de studio.

Installé à Paris depuis 2007 il en profitera pour aller faire un tour dans les écoles Agostini ! Il en sort avec les diplômes Supérieur et Excellence ainsi qu’avec le DAE (Diplôme d’enseignant)

Musicien passionné et en recherche permanente, il a joué et joue dans de nombreuses formations aux univers les plus variés :

What the Funk (Jazz/Funk), Trio JPRT (Jazz modern), Mr Hardearly (Trio Blues), Open jazz-band (Quintet Jazz), Rockseller (Orchestre de Bal), Lysistrata (Théatre/Musical Rock), Toubab All Stars (World), Isabé (Rock indé/éléctro), Mauvaises Graines (Rock/Funk), Kimlico (Rock indé- electro), Pussy Wagon (Rock/Soul), Les Témoins Génants (Jazz/Funk), La clique à Swing (Chanson Jazz), Rona Hartner (World), Sideway (Rock progressif), Jacques Daly (Pop), Elena Virvogaer Jazz  Quartet (standard Jazz/brésilien), Mon grand Méchant Groove (Chanson Funk/Soul)…

Erick Borelva

Eric Borelva 1Interessé depuis l’enfance aux Arts Graphiques, Erick Borelva débute son apprentissage musical durant ses années au Lycée .Autodidacte et curieux de musiques, il joue dans toutes sortes de groupes locaux(folk,fusion,rock..),accompagne des cours de danse, prend quelques  cours . Un de ses premiers engagements sur les planches parisiennes le conduira seul musicien sur scène pour l’adaptation de « Matoum et Tevibar » de Philippe Soupault par Lucio Mad. Orienté essentiellement vers des projets funk ou Jazz-fusion, il se révèle dans les années 90 au sein du groupe Trashcorporation qui compte dans ses rangs la nouvelle génération « jazz » de l’époque : le pianiste Bojan Z, Julien Lourau mais aussi Dom farkas,Christophe »Disco » minck et le guitariste Noël Akchoté. Ensemble,ils établissent les bases d’un funk aux accents balkaniques épicé d’Afrique qui emprunte au free d’ornette Coleman et quelques concept de John Zorn.Malgré une carrière éphémère, cette formation influencera la scène musicale parisienne de ces années là. A la fin de cette aventure,il travaille pratiquement 10 ans avec The Last Poets, groupe culte de la culture Hip-Hop et de la Black poetry et multiplie les expériences musicales dans la scène indé avec Sister Iodine, Jérome Minière, Il intègre le collectif de comédiens et musiciens : La Poésie B aux côtés de Gabor Rassov,Magic Malik, Denis Lavant, Sebastien Martel. Il accompagne Polo(ex Satellites), enregistre les maquettes de Tété , joue dans le Groove Gang de Julien Lourau, multiplie les participations musicales au Théâtre avec la troupe du Chapeau Rouge de Pierre Pradinas et l’Asile culturel de Lucio Mad ainsi qu’au cinéma où il participe à la bande originale du «Le Prophète «  de Jacques Audiard. Il enchaine tournées et enregistrements avec Human Spirit,le combo ska/rocksteady Jim Murple Memorial, les divers projets du guitariste Noël Akchoté que ce soit au sein du Mao-Tsé-Tong Noise project)ou encore du trio avec Fred Pallem. Il enregistre pour le label indépendant et militant Nato sous la houlette de Jean Rochard avec l’actrice Nathalie Richard, Pat Thomas,Geoffroy de Masure et pratique l’improvisation libre avec différents acteurs de cette scène : Médéric Collignon, Eugene Chadbourne, Archie Shepp, Richard pinhas,Jamaaladeen Tacuma(bassiste d’Ornette Coleman),J-F Pauvros, Tony Hymas, Etienne Brunet et avec sa formation Business with the Clouds. Actuellement,Erick Borelva développe son projet de batterie solo »The Joyful Noise », joue dans la formation funk/soul de Larry Crockett(Martha and the Vandellas) et joue au partage la siège de batteur avec Aidje Tafial sur la pièce de Gwen Adu « Le Gros Diamant du Prince Ludwig »au Théâtre du Gymnase